Accueil Consommation responsable Pourquoi boire du vin naturel ?

Pourquoi boire du vin naturel ?

par La rédaction
Pourquoi boire du vin naturel ?

Pour accompagner vos préparations culinaires, votre caviste vous suggère un millésime naturel. Or, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il est préférable de boire du vin naturel ? Voici trois bonnes raisons de choisir un vin bio : prendre soin de sa santé, soutenir les vignerons et protéger la planète des substances chimiques. Découvrez aussi ce que signifie la dénomination « vin naturel ».

Connaître la différence entre un vin naturel et un vin bio

Le vin naturel est né en Géorgie il y a 8 000 ans. C’était un produit uniquement à base de raisins. Aujourd’hui, ce type de vins reprend sa place parmi les amateurs de bonne cuvée. Sachez qu’un vin naturel est bio et sans intrants. Il existe pourtant une différence entre vin bio et vin naturel.

Le processus de vinification d’un vin naturel

Un vin naturel est issu de raisins cultivés bios ou en biodynamie. La différence entre un vin naturel et un vin bio se situe dans le processus de vinification. La vinification d’un vin naturel est réalisée essentiellement par les levures présentes par nature dans les raisins et dans leurs peaux. Le vigneron est alors très attentif au déroulement de la fermentation pour obtenir un vin sans défauts gustatifs ou olfactifs. La méthode de vinification est douce et demande peu d’interventions du maître de chai. Elle vise à mettre en valeur le terroir et le travail réalisé dans la vigne. De plus, dans un vin naturel, les vignerons proscrivent l’utilisation d’additifs. En effet, le vin est déjà naturellement riche et concentré en arômes. Il se suffit à lui-même et se protège.

La mise en bouteille d’un vin naturel

Quand un vin bio tolère l’ajout de soufre et de cuivre lors de la mise en bouteille, le vin sain est exempt de tout ajout de sulfites. Ainsi, pour ce type de vins, les sulfites, dont le soufre, se sont naturellement produits lors de la vinification à hauteur de 10 mg/litre. En effet, le processus de la fermentation est producteur de SO?, c’est-à-dire de dioxyde de soufre, grâce à l’action des levures qui transforment le sucre en alcool. En ce qui concerne les vins naturels, l’ajout de sulfites est possible, mais en très faible quantité. Il s’agit de 20 mg/litre pour le vin rouge et jusqu’à 30 mg/litre pour les autres vins. Certains vignerons en ajoutent dans la limite autorisée et d’autres ne se le permettent pas. Aucune réglementation n’est vraiment établie. Seule une démarche plus poussée est engagée par rapport à celle proposée par l’agriculture biodynamique ou en bio.

Lire aussi  Quel type de couches lavables choisir ?

Les raisons qui poussent à boire un vin naturel

La méthode de production d’un vin naturel permet de protéger l’environnement. Elle permet aussi aux consommateurs de savourer un produit sain sans additifs. Finalement, leur santé est préservée, ainsi que celle des viticulteurs. Pour finir, boire un vin dit nature permet aussi de retrouver les arômes naturels du terroir.

Viticulture et protection de l’environnement en France

L’agriculture dans le monde actuel utilise encore de nombreux intrants. D’ailleurs, la viticulture conventionnelle est l’une des activités agricoles les plus consommatrices de produits fongicides et pesticides. Ces produits chimiques sont nocifs pour la santé des hommes et la préservation de la planète. En effet, ils polluent les sols et les eaux, sans oublier l’appauvrissement de la biodiversité qu’ils engendrent. La France soutient de plus en plus une viticulture durable et le travail des terres en biodynamie. C’est un moyen de pérenniser les territoires viticoles et de protéger l’environnement. La production de vins naturels s’inscrit dans cette logique.

Vin naturel et santé

Les viticulteurs de vins nature protègent à la fois votre santé et la leur. Découvrez les avantages de ce produit pour votre bien-être.

Vins bios pour une dégustation saine

Le domaine qui produit un vin rouge et un vin blanc nature est bien plus qu’un artisan de la vigne, du raisin et de la vinification. En effet, il protège votre santé en vous proposant des bouteilles avec la certification sans additifs. Sachez que le sulfite et les nombreux intrants ajoutés dans les vins conventionnels peuvent avoir des conséquences sur la santé. Ces intrants, qui peuvent atteindre le nombre de cinquante, sont le soufre, les correcteurs d’acidité et les enzymes. Ils ont pour conséquence de faire disparaître la matière vivante du vin. À cela s’ajoutent des méthodes techniques comme l’évaporation sous vide. Elles modifient artificiellement la teneur en alcool des vins.

Vins bios pour protéger les vignerons

Des études scientifiques ont démontré que l’utilisation et l’exposition aux pesticides et aux engrais sont susceptibles d’avoir des effets néfastes sur la santé des vignerons. Les effets médicaux sur leur santé sont des problèmes respiratoires, des irritations et des allergies cutanées et oculaires. Des études ont mis en évidence l’apparition prononcée de risques de pathologies cancéreuses, neurologiques ou endocriniennes. Conscients des risques pour la santé, de plus en plus de grands domaines ou d’exploitations moyennes se convertissent en bio. En 3 ans, ils peuvent obtenir le label AB. C’est le temps nécessaire pour que le vivant réinvestisse la terre et que la vigne se réadapte.

Lire aussi  Le pour et le contre de la consommation de proximité

Cuvée naturelle et goût du terroir

Obtenir un vin nature relève d’un savoir-faire d’exception. Il s’agit de mettre en valeur les arômes des raisins au terroir intact. Dans la viticulture bio, le vigneron apporte des nutriments naturels au sol sans en modifier la nature. C’est la culture biodynamique qui contribue à des raisins sains et savoureux. Elle offre aussi un caractère particulier aux vins naturels. Chaque bouteille d’un vin nature offre à la dégustation un goût unique. La saveur d’un vin peut être aussi représentative de son appellation. Pour obtenir une appellation, le viticulteur doit remplir un certain nombre de règles qui garantissent la qualité du vin. Ces règles touchent le raisin, la taille de la vigne et son nombre de bourgeons, les quantités et le rendement.

Un vin naturel répond à une certaine forme de liberté et à une façon de consommer plus raisonnable. Effectivement, sa consommation relève d’une prise de conscience globale. De plus, chaque dégustation d’un vin nature est une surprise. Alors, laissez-vous tenter par un millésime nature.

related articles

Laisser un commentaire