Accueil Impact environnemental L’empreinte écologique ou l’impact des activités humaines sur la nature

L’empreinte écologique ou l’impact des activités humaines sur la nature

par Frédéric B.
Qu'est ce que l'empreinte écologique ? Définition

Comment savoir si votre mode de vie est vraiment écologique ? Que devez-vous améliorer pour réduire votre impact sur l’environnement ? La définition de l’empreinte écologique vous aidera concrètement à mesurer les conséquences de votre mode de vie sur la planète. C’est un outil pour agir individuellement et collectivement pour un environnement durable.

La mesure environnementale de la consommation des ressources naturelles

Mathis Wackernagel, professeur écologiste suisse, est le créateur du concept de l’empreinte écologique. Il dirige le Global Footprint Network, un groupe de réflexion sur la mise en place d’activités humaines durables. Ce centre de recherche a créé un outil pour évaluer « la pression que l’homme exerce sur la nature ». Depuis 2003, le groupe réalise et communique le calcul de l’exploitation des ressources naturelles par l’humanité.

Définition et principes de l’empreinte écologique

Selon le WWF, la définition de l’empreinte écologique est la mesure de « la quantité de surface terrestre bioproductive nécessaire pour produire les biens et services que nous consommons et absorber les déchets que nous produisons ». La surface bioproductive définit la biocapacité d’un territoire : c’est la quantité de sols et d’espaces marins disponibles pour nourrir, chauffer, protéger et transporter sa population. La biocapacité mondiale représente 12 milliards d’hectares disponibles, soit environ 2 hectares par individu.

Les activités humaines produisent également des déchets recyclables ou non. Il s’agit notamment des émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions de CO? définissent l’empreinte carbone d’un territoire. Celle-ci représente en moyenne la moitié de l’empreinte écologique au niveau mondial.

Le Jour du Dépassement ou le calcul de la dette écologique

La définition de l’empreinte écologique, c’est donc le rapport entre les hectares de terre utilisés et ceux disponibles. L’empreinte écologique se mesure en hectare global (hag). Si cette empreinte est supérieure à la surface disponible, la survie de la population concernée est menacée à terme. La pression exercée sur l’environnement par l’homme est considérée comme trop forte. Le territoire n’a plus la capacité à régénérer ses ressources naturelles et à absorber ses déchets.

Chaque année, le Global Footprint Network calcule la date où l’empreinte écologique dépasse la biocapacité de la Terre. Cette date est appelée Jour du Dépassement. En 2021, il s’agissait du 29 juillet à l’échelle mondiale, contre le 22 août en 2020. L’épuisement de l’environnement s’accélère : en 2000, le Jour du Dépassement était le 1er novembre. L’humanité détruit aujourd’hui plus qu’elle ne régénère. Elle crée une dette écologique de plus en plus élevée.

Comment calculer votre empreinte écologique ?

Grâce à la définition de l’empreinte écologique, chaque pays, chaque entreprise ou chaque personne peut calculer son impact. Prendre conscience de son empreinte pour agir et réduire la dette écologique. Le rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) souligne chaque année cette urgence écologique.

Le calcul de l’empreinte écologique individuelle

Pour calculer votre empreinte écologique, vous pouvez utiliser l’outil créé par le Global Footprint Network. Il s’agit de répondre aux questions selon trois catégories d’activités humaines : l’alimentation, le logement et la mobilité.

Pour l’alimentation, vous répondez en particulier sur le niveau de votre consommation de protéines animales. Un calcul du WWF montre que 1 kg de viande représente l’utilisation de 44 m² de surface bioproductive en France. Il s’agit de la surface dédiée au pâturage, à la nourriture complémentaire, au bâtiment et à l’énergie nécessaire pour absorber les émissions de CO?. Elle vaut 0,25 % du crédit annuel d’une personne pour un seul kilogramme. La consommation de produits végétariens permet de réduire votre empreinte.

Pour le logement, les questions sont liées surtout à l’efficacité énergétique de votre habitation. Cela comprend la consommation d’électricité, le niveau d’isolation du logement et l’utilisation d’énergies renouvelables. Selon votre score, pensez aux aides publiques à la rénovation énergétique des logements en France.

Dans la catégorie mobilité, vous serez questionné sur votre moyen de transport. Le nombre de kilomètres parcourus, le type d’énergie du véhicule et la consommation moyenne de carburant. Vous prenez les transports en commun ? Votre empreinte écologique sera moindre !

Le calculateur intègre également l’impact écologique des services publics en France et de leurs infrastructures. Le citoyen français en supporte donc une partie dans le calcul de son empreinte écologique. C’est une vision complète de votre empreinte humaine. À l’issue du test, vous pouvez estimer la date de votre Jour de Dépassement individuel.

Les enjeux du développement durable pour la Terre

La définition de l’empreinte écologique est nécessaire pour lutter contre la réduction accélérée de la biocapacité de la Terre. L’augmentation des températures, l’élévation du niveau de la mer, l’intensification des pluies et le développement de la sécheresse sont les conséquences directes de l’inaction. Un environnement dégradé entraîne aussi des conséquences indirectes : famines, épidémies, incendies et inondations. Production et développement incontrôlés ont un coût humain, environnemental et économique.

En 2021, l’empreinte écologique d’un Français s’élève à 4,6 hag pour une biocapacité de 2,5 hag. Pour un futur durable, il faudrait 1,8 pays comme la France pour répondre aux besoins des Français. Avec le mode de vie français sur toute la Terre, 2,9 planètes seraient nécessaires pour vivre.

Au niveau mondial, l’empreinte écologique est de 18 milliards de hag pour une biocapacité de 12 milliards de hag. Il faudrait donc 1,6 planète à l’humanité pour un futur durable. Tous les pays n’ont pas le même impact. Avec 13 % des émissions mondiales de carbone contre 7 %, les États-Unis et l’Europe font partie des pays fortement débiteurs. En suivant le mode de vie américain, la planète devrait être 8,1 fois plus grande pour la survie de l’humanité.

L’empreinte écologique repose sur un double mouvement : le choix d’un mode de vie à faible impact écologique et des politiques dynamiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Réduire l’empreinte carbone, l’épuisement des ressources naturelles et la disparition des espèces s’effectue à ce prix.

Laisser un commentaire